Turbulences sur les marchés européens

La bourse de Paris a connu hier une journée sombre qui restera dans les annales avec une baisse de 1,93 % avec l’ensemble de ses valeurs dans le rouge. De nombreux facteurs ont pesé dans cette baisse qui était prévisible, comme par exemple le scandale de l’entreprise Volkswagen qui a indiscutablement joué en défaveur des indices européens. L’entreprise a d’ailleurs fait part de nouvelles révélations concernant ses agissements illégaux et annoncé avoir également truqué les tests de ses véhicules pour le marché européen. Ces révélations ont eu des conséquences sur toutes les entreprises du secteur automobile sur le marché boursier européen.

Ce sont désormais tous les constructeurs automobiles européens qui sont suspectés d’avoir agi de la sorte, et la plupart des gouvernements ont annoncé leur intention de procéder à des tests aléatoires, afin de vérifier si ces manipulations illégales ont également eu cours chez les autres constructeurs tels que Peugeot ou Renault par exemple. Il convient donc d’agir avec prudence si vous ne savez pas comment investir sur le marché automobile, car ce marché est actuellement en proie à une grande volatilité étant donné l’actualité. Assurez-vous d’avoir un broker fiable et performant, comme par exemple Markets.com pour ce faire afin de mettre toutes les chances de votre côté pour réussir vos investissements.

Autres facteurs de baisse : Caterpillar et le discours de la FED

Mais au-delà du secteur de l’automobile, les marchés ont été très sensibles à l’annonce de la suppression de 10 000 postes d’ici 2018 de l’entreprise Caterpillar. Cette annonce s’inscrit dans le cadre d’un plan de restructuration mais aussi de réduction de coûts qui doit atteindre pour le groupe les 1,5 milliards de dollars par an. Conséquence directe, l’action du leader mondial de l’équipement de terrassement est arrivée à son plus bas depuis 2014.

Pour couronner le tout, la tension est également à son maximum concernant le discours qui est prévu ce soir de la part de la présidente de la banque centrale américaine Janet Yellen concernant l’évolution de la politique monétaire des États-Unis. Un discours important qui ne va pas manquer de faire réagir les marchés positivement ou négativement selon la teneur de celui-ci.